Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Début de la saison 2015 au Tour de l'Ardèche Méridionale

par Baptiste 27 Février 2015, 13:58

 

Et c'est parti pour une nouvelle saison, la quatrième depuis mes débuts, toujours sous les couleurs du Vélo Sprint Romanais Péageois.

Cependant, cette fois-ci, j'évoluerai en 1ère catégorie ! Comme chaque année, j'aime bien voir ce qui se passe au dessus. C'est devenu une bonne habitude. Après mes 3 victoires en 2ème catégorie l'année passée (2014), me voilà donc dans la cour des grands ! Et ce n'est pas sans excitation que j'attends de pouvoir me frotter aux meilleurs amateurs, avec tout de même une légère appréhension...

Cette saison 2015, le VSRP la passera en tant qu'équipe cycliste de Division Nationale 3. Qu'est-ce que cela change concrètement ? Pas énormément, mis à part le fait que notre visibilité sur le plan national est accentuée, et que le club participera désormais aux manches de Coupe de France. Une chose tout à fait séduisante ! Les 3 manches constitutives de cette CDF seront donc mon fil rouge tout au long de cette saison, les 3 objectifs orientant ma programmation (car oui, on ne doit rien laisser au hasard à ce niveau). Elles auront lieu en Mars, Mai et Août.

La première manche, la Vienne Classic, aura lieu le 8 Mars à Poitiers. Le parcours favorisant les rouleurs et une arrivée massive en légère bosse (500m à 7%), voilà qui devrait plutôt me convenir ! En tout cas, plus que le parcours escarpé du Tour de l'Ardèche Méridionale de cette année, course par laquelle le VSRP et moi-même attaquons la saison.

Cette année, la course se déroule en 2 courses distinctes, le samedi et le dimanche, ce qui permet aux coureurs ayant abandonné le premier jour de pouvoir repartir le lendemain. Donc plus de chrono, et deux étapes en ligne, de 136 et 150km.

 

TAM - 1ère étape

 

Avec un parcours que je connais a peu près étant donné que j'avais participé à l'épreuve l'année passée, je sais que cela ne va pas être simple, surtout que je ne suis pas spécialiste du début de saison. Malgré un entrainement hivernal beaucoup plus structuré qu'auparavant, j'ai prévu le pic de forme pour un mois après : donc pas de miracle à attendre. Je souhaite juste prendre la température au niveau Élite (on dénombre pas moins de 5 DN1, 5 DN2 et 7 DN3).

Le temps est mitigé, il a plu la veille et le matin, et les nuages sont encore bien ancrés au relief sud-ardéchois. Mais pas de pluie au départ, le plus important, si ce n'est un très léger crachin. Première course en cuissard court donc, mais en manches longues (ce que je ne regretterai pas). Car il ne fait pas chaud (6°C).

Pour le profil de l'étape :

 

 

La principale difficultée du jour réside donc l'ascension du Col de la Serre, que l'on effectuera à deux reprises, avec ses 1,5km à 8% de moyenne et des passages à 19% ! Le premier GPM étant la Fontaine du Cade, très roulant, ne présentant pas de difficulté particulière.

Le départ est un peu tendu, on sent que ce sont les premiers tours de roues en compétiton depuis plusieurs mois... Il y a un fort vent de face (Sud), ce qui à pour effet de refroidir rapidement les plus téméraires. L'ascension de la Fontaine du Cade est rapide mais sans excès, je suis bien placé dans les roues, j'ai encore un peu de marge, et hésite à attaquer 500m avant le GPM ! Mais le vent et les difficultés à venir me dictent de rester encore sagement dans le peloton. Une fois Vallon Pont d'Arc traversé, la course semble se décanter un peu plus. Le parcours devient de plus en plus physique, et quelques coureurs tentent les uns après les autres de s'extraire du paquet, sans pour autant parvenir à former une véritable échappée. Je sens tout doucement que l'on s'approche du Col de la Serre et décide donc de remonter un peu devant : un groupe d'une vingtaine de coureur a profité des routes beaucoup plus étroites pour fausser compagnie au peloton qui ne semble pas ralentir pas pour antant. Nous sommes trois romanais aux avant-postes, Greg, Benoit et moi ! Dans un petit talus, plusieurs attaquent fusent, Benoit prends les roues, et un groupe d'une petite dizaine d'unité prend quelques mètres d'avance dans la descente. Je ne réagis pas assez vite, Benoit est devant, nous contrôlons alors le peloton avec Greg. Cette fois-ci, je sens que les carottes sont cuites... Alors que le peloton roule au pas, le groupe de Benoit revient sur la première échappée, réduisant presque à néant l'espoir de revoir l'avant de la course. En effet, avec 40 coureurs devant, aucune chance que cela revienne... Le franchissement du col confirme la situation, malgré le tempo d'enfer dû à de nombreuses attaques de coureurs piégés !

Les sensations sont bonnes dans ce col, bien qu'il soit beaucoup trop raide pour mes 72kg, je m'accroche bien et bascule dans les 30 premiers du peloton. Cependant, la descente très technique qui suit creuse plusieurs écarts, au début insignifiants mais réellement handicapant une fois dans la plaine, puisque cette dernière est balayée par un très fort vent 3/4 face ! Le peloton à explosé, il y a des grappes de coureurs de partout. L'entente étant très mauvaise dans mon groupe (le second), je décide de prendre un relais très appuyé et fournit un effort violent pour rentrer devant : personne n'aura pu tenir ma roue... Tant pis pour eux ! Cela me rassure aussi sur ma condition, sur un terrain qui me convient bien mieux.

Une photo qui résume bien l'état de la course après le passage du Col de la Serre... De partout !

Une photo qui résume bien l'état de la course après le passage du Col de la Serre... De partout !

L'avant-garde du peloton se met alors à ralentir l'allure, peut de temps après être rentré... Voilà qui était bien utile. Tout les groupes vont alors faire la jonction. C'est que nous ne roulons vraiment pas vite...

Le peloton à l'arrêt suite à l'échappée fleuve

Le peloton à l'arrêt suite à l'échappée fleuve

On trainera alors la patte comme ça jusqu'à la seconde ascension du Col de la Serre, où le rythme est effréné ! Je suis limite, et je bascule mal placé. Résultat : dans la descente, des coureurs attaquent et je subit encore une fois les trous laissés par certains coureurs. Pas de miracle, le vent 3/4 face est toujours là et fait son travail.

Le groupe de tête "tracté" par Sébastien Fournet-Fayard du Team Pro Immo

Le groupe de tête "tracté" par Sébastien Fournet-Fayard du Team Pro Immo

Me voilà donc dans un second peloton... Moi qui pensait que la course était finie ! Le retour sur Aubenas ne sera pas des plus facile. En effet, la durée de la course et les efforts répétés sont encore mal encaissé par mon corps. Je souffre donc beaucoup dans les 40 derniers kilomètres, surtout que le groupe dans lequel je me trouve n'a pas décidé de se relever pour autant.

Nous arrivons à Aubenas peut de temps avant la tombée de la nuit. Je suis exténué, et il faudra repartir le lendemain... Quel sport !

Benoit réussi une belle performance en réussissant à rentrer dans le top 20 (19ème) ! Greg finit 44ème, Nicolas 52ème et Landry 75ème. Maël et moi ne somme classé malgré le fait que nous terminons juste avant Landry... L'arrivée massive du peloton à du bousculer un peu les commissaires, étant donnée que nous n'avions ni transpondeur, ni plaque de cadre... Flo a abandonné assez tôt dans la course.

La course est enlevée par Nans Peters (CCF) devant ses coéquipiers Nico Denz et Benoit Cosnefroy. D'ailleurs, le CCF a donné une véritable leçon en mettant 5 de leurs coureurs dans le top 5 !

Début de la saison 2015 au Tour de l'Ardèche Méridionale
Début de la saison 2015 au Tour de l'Ardèche Méridionale

TAM - 2ème étape

 

Pour ce deuxième jour, c'est un parcours encore plus exigeant qui nous attends, avec pas moins de 2300 mètres de dénivelé et 150km (au lieu des 135 prévu). Le redoutable Col du Serre de Toure est aussi au programme, avec ses 2,8km à 9% de moyenne.

 

 

Le pluie est au rendez-vous, de quoi refroidir l'ensemble du peloton avant de prendre le départ à 11h... Malgré les surchaussures et les imperméables, la route détrempée à raison des coureurs très rapidement. Il ne fait que 2°C mais le rythme de la course permet de ne pas avoir trop froid !

En arrivant au pied du Serre de Toure, je ne suis pas très bien placé, et je l'attaque pas loin des dernières positions. Le rythme est soutenu mais je m'accroche bien. Seulement, peut avant le dernier kilomètre, les leaders embrayent et je ne peux suivre le rythme d'un peloton qui s'est réduit comme peau de chagrin. Je bascule au sommet avec 45sec de retard et me retrouve en chasse-patate dans les reliefs casses-pattes des Gorges de l'Ardèche.

Dans les voitures, je réussi à rentrer sur le peloton mais je lâche au bout de 2min, juste avant d'arriver sur Bidon. Je finiraispar abandonner, complétement frigorifié, après avoir effectué 40km tout seul, errant sur les petites routes ardéchoises à la recherche de mon camion. L'enfer...

 

 

Sur les 120 coureurs au départ de la course, seulement 30 terminerons ! Une véritable hécatombe.

Nans Peters récidive en remportant la course de main de maître ! Bruno Chardon (ASPTT Nacy) et Simon Buttner (BAC01) complètent le podium. Benoit réussi à nouveau une très belle course en se classant 20ème ! Greg finit 24ème. Le reste de l'équipe a abandonné...

 

Nans Peters célébrant sa deuxième victoire en deux jours !

commentaires

Haut de page